Nom:

Email:
Nom:
Email:
S'inscrire

Dimanche, 23 Fvrier 2014

La pub sur Internet ? Aucun mdia au monde ne lui arrive la cheville !

La plupart des gens s'imaginent que pour vendre un produit il suffit de faire de la pub.


Si c'était le cas il n'y aurait plus de problèmes pour les entreprises  ni pour  les régies publicitaires.


Internet a radicalement changé les règles du jeu de la pub !Qu'on se le dise. :-)


Aujourd'hui , lancer un produit, un site, une activité , le faire connaître  au plus grand nombre, en un temps record et avec un petit budget c'est tout ce que sait faire internet. 


Internet est le meilleur outil de promotion jamais inventé. Une opportunité pour les petits entrepreneurs, et même les PME ! 


Aucun média au monde ne lui arrive à la cheville.


Aucun autre média peut en rien de temps faire connaître votre site , votre activité, votre produit et même vos enfants à un si grand nombre avec si peu de moyens.


La force d'internet ce sont les informations qui circulent à la vitesse lumière.


Quand vous écoutez une pub à la radio de la bande FM dans votre voiture, aussi pertinente soit elle, , jamais elle ne dépassera la région de sa fréquence.


 

Oui bien-sûr la plupart de nos stations de radios , aujourd'hui, sont retransmises en directe sur internet mais bien souvent ne bénéficient pas de moyens techniques suffisant pour dépasser les centaines d'auditeurs sur le web à quelques rares exceptions prés ! (pour qu'une radio sur le web soit digne de ce nom  il faut au minimum la possibilité de 3000 auditeurs en simultanés )


Internet vous permet,vous chef d'entreprise ,  vous président (e) d'association, artisans, commerçants, de vous faire connaître. 


Des outils extraordinaires vous permettent aujourd'hui de réussir, des outils gratuits qui permettent de vérifier la popularité de votre site  ce que l'on dit de vous, de votre produit,  sans faire une étude de marché, juste lancer un produit, un article ,  et d'attendre les réactions.


L'auto-pub est la force d'internet ;

Votre site, votre produit, votre société, plaisent  et on vous le fait savoir ! 


Vous pouvez observer tranquillement le comportement des visiteurs sur votre site et très rapidement les convertir en clients.


De magnifiques outils comme google analytic vous permettent de savoir quel est le meilleur produit de votre site, le meilleur article de votre blog , et générer des retombées financières.


Pour arriver à un résultat satisfaisant qui va multiplier votre chiffre d'affaire , multipliez par dix le nombre de vos visiteurs et de vos clients est de savoir écrire , écrire de la façon la plus simple avec un grand enthousiasme car votre site c'est vous, il est votre double , il doit représenter votre force , votre dynamisme, votre énergie positive.


La règle d'or de la réussite sur le web est l'enthousiasme, il est contagieux.


Ecrire à n'en plus finir sur votre activité, racontez-là , racontez vous. Nous sommes là pour vous écouter ! 


Les mots sont la puissance ,avec internet cette puissance est décuplée.

Vous êtes le maître de votre réussite.


Ici ,régulièrement nous vous apprendrons les règles simples,  qui feront que vos visiteurs reviendront sur votre site et qu'enfin vous allez connaître le succés que vous méritez.


La réussite n'a de valeur que si elle est partagée par tous.


Claudine Douillet

Spécialiste de la communication sur le web et la radio.

Samedi, 31 Octobre 2009

La communication confiance

«Cette année, on constate que le moral des Français remonte très vite, le sentiment que leur pouvoir d'achat va bien aussi, souligne Vincent Leclabart. En revanche, ils manifestent une envie de consommer qui a complètement chuté. Il y a une forme de distance prise par rapport au modèle consommatoire. Consommer n'est plus une fin en soi». Pour Dominique Lévy, «cette prise de distance ne date pas de la crise. [Cette dernière] a donné aux gens une raison de se poser et de réfléchir à leur consommation. C'est une prise de conscience collective. Il y a vis-à-vis des marques et de la publicité une distance qui continue de se creuser. Cette distance est accentuée par le fait que la consommation est responsable de la crise et que les marques n'ont pas pris la mesure de ce qui se passait et ont entretenu pendant cette crise un discours essentiellement centré sur les prix. Or, ce qui est surprenant dans cette étude, c'est que c'est moins le pouvoir d'achat qui est en panne que le désir d'acheter.. On a moins d'envie, moins de plaisir»

Doit on Pointée du doigt, la publicité ? Son «image se dégrade lentement, estime Vincent Leclabart, mais elle n'est pas la cause, elle est le reflet de tout cela. C'est la société de consommation dans son ensemble qui commence à être sérieusement critiquée. Notamment les marques, pour la première fois. Les consommateurs attendent de la distribution, des marques, de la publicité qu'elles évoluent beaucoup», vers «plus de respect, plus de considération». A ce titre, les campagnes centrées sur le prix ne convainquent plus le consommateur ; pire, elles auraient tendance à l'agacer. «Le discours sur le prix pour le prix est perçu comme un discours simplificateur qui prend le consommateur à la fois pour un gogo et pour un portefeuille sur pattes», analyse Dominique Lévy. «Il considère qu'il faut arrêter de lui raconter que ce n'est pas cher ; il veut que ce soit bien et que le prix soit juste. Un changement est en train de s'opérer : le consommateur a le sentiment d'être plus conscient et plus porteur que les annonceurs. Il estime que les marques, au lieu de parler de prix, devraient se montrer plus réalistes, plus proches de lui et en phase avec la société.»

Pour le fondateur de l'agence Australie, qui compte notamment E.Leclerc parmi ses clients, «l'enjeu dans la distribution, c'est que le prix facteur déterminant - ne peut rester le seul message qu'on envoie aux consommateurs. C'est la façon de dire le prix, la façon de dire ce que l'enseigne veut construire avec ses clients qui est importante». Plutôt que de leur parler de développement durable, les consommateurs «souhaitent qu'on les aide pour consommer en respectant la planète, la nature, l'ordre social».

Mercredi, 30 Septembre 2009

La pub sur le net : Le net le 1er canal publicitaire pour la Grande-Bretagne

La publicité sur internet a dépassé pour la première fois la pub télé et devient le premier canal pour les dépenses publicitaires…du moins en Grande Bretagn. Selon l’Internet Advertising Bureau et pricewaterhouseCoopers, les dépenses publicitaires en ligne ont augmenté de 4,6 % au premier semestre, quand la pub télé a vu ses recettes chuter de 17 %. Internet représente maintenant 23,5 % du marché britannique, contre 21,9 % pour la publicité… Les annonceurs ne font que suivre les internautes, de plus en plus nombreux et de plus en plus présents sur le net. Les mesures d’audience étant aussi jugées facile à contrôler.

 

Les dépenses publicitaires sur Internet 23,5% du marché publicitaire britannique au premier semestre contre 21,9% pour la télévision.
Les dépenses publicitaires sur internet au Royaume-Uni ont dépassé pour la première fois celles à la télévision, selon des chiffres publiés mercredi par un organisme professionnel, l'Internet Advertising Bureau (IAB).
Selon la dernière étude sur le marché publicitaire britannique, réalisée par l'AIB et le cabinet PricewaterhouseCoopers (PwC), les dépenses publicitaires en ligne ont fait fi de la récession au premier semestre.
Elles ont augmenté de 4,6% sur la période, à 1,75 milliard de livres, s'arrogeant ainsi 23,5% de l'ensemble du marché publicitaire britannique. A l'inverse, les dépenses en publicité télévisée ont chuté de 17%, et ne représentent plus que 21,9% du marché.
"Internet a dépassé la télé pour devenir le premier canal de publicité au Royaume-Uni", a donc proclamé l'IAB.
Selon l'organisme, qui regroupe les professionnels de la publicité en ligne, ce résultat "reflète une recomposition importante des budgets de marketing, les annonceurs allant sur internet dans le sillage de leurs audiences", et étant de plus en plus séduits par les avantages de ce média, comme les outils de mesure d'audience et de suivi des internautes.

Mercredi, 14 Janvier 2009

Internet : support refuge pour les annonceurs

Contre toute attente, la croissance remonte à toute vitesse et atteint 27 % en novembre 2008 par rapport à novembre 2007, avec 403 millions d'euros brut investis selon l'Adex Report de TNS Media Intelligence.

Coup de théâtre sur le marché de la publicité en ligne ? Non. Les experts du secteur s'accordent sur le fait que la crise économique, sur le plan publicitaire, va profiter à Internet et non aux médias traditionnels "Les agences interactives vont moins souffrir que les autres", du 27/11/2008).

(sic) extrait d'interview de Frédéric Colas(PDG de SixandCo)


"Quels sont les modèles économiques qui vous semblent dangereux pour les agences en ces temps de crise ?

La crise accentue la baisse des investissements dans les médias traditionnels et limite la hausse dans l'Internet. Les agences de publicité traditionnelles vont donc souffrir, qu'il s'agisse d'indépendants ou de grands groupes. Surtout si ces derniers n'ont pas de branche digitale qui fonctionne bien, et il en existe. Les annonceurs vont se tourner vers leaders du Web. En fait, les agences interactives vont moins souffrir que les autres, voire même profiter de la conjoncture."

 

Il est clair que compte tenu des tarifs proposés sur le net et notamment de la possiblité de publicité virale, interactive, internet n'est pas seulement le support refuge pour les annonceurs mais le support espéré par les annonceurs qui ont compris que les comportements des acheteurs potentiels ont radicalement changé depuis la révolution d'internet.

Les autres medias, n'en déplaise, font souvent figure has been il suffit pour s'en assurer de voir à quelle vitesse les pubs sévissent sur internet, et leur temps de vie, très court, fort heureusement car il répond parfaitement aux nouveaux comportements des cyberconsommateurs.

C'est une communication, plus rapide, avec des mises à jour régulière afin ne pas lasser.

Ainsi une annonce de base doit être déclinée en plusieurs versions pour continuer d'attirer le regard, l'annonce sur le net doit séduire en s'immiçant de façon intelligente dans le regard du visiteur.

Cette communication est parfaitement mesurable grâce au système de tracking, de plus elle se décline aussi en différentes options, tels que les campagnes e-mailing, les news letter la vidéo dans les emails (video mails).

Les pubs en flash souvent exploitées dans les produits de prestige dont l'effet  phosphorècent imprime bien plus nos neurones que celle diffusée par un téléviseur.

En clair une pub bien faite sur le net "impressionne" plus un visiteur qu'une pub télé car l'intention et le discours sont dans l'image.

L'absence de parole accompagne plus facilement l'imaginaire du visiteur, il peut s'identifier ainsi au produit, une façon subliminale de communiquer. Une image vaut mille discours. A chacun d'imaginer la vie qui va avec.

 

Blog
Bienvenue sur le blog d'Alliance-Hosting:
Design et webdesign, progammation, référencement et indexation, nouvelles technologies